In Finance d'entreprise, Innovation financière

Lexique Finance – Affacturage (Factoring)

En bref

L’Affacturage est un mode de financement du poste client d’une entreprise, destiné à lui procurer immédiatement de la trésorerie. Cette solution est ouverte à tout type d’entreprise dès lors qu’elle travaille avec une clientèle d’entreprises et de professionnels, ou avec l’Etat et ses collectivités.

Longtemps considéré comme le dernier recours de sociétés en difficultés financières, l’affacturage est aujourd’hui un outil souple au service des entreprises. C’est un procédé à la fois d’externalisation de tâches administratives, d’assurance contre les impayés et de financement à court terme.

Coût :

La rémunération du factor comprend deux éléments :

  • La commission d’Affacturage qui correspond aux frais de gestion liés aux différentes relances et les frais de recouvrement.
  • La commission de financement correspondant à l’avance de trésorerie consentie. Elle est exprimée sous la forme d’un taux appliqué au montant financé et sur la durée du financement.

Etat des lieux :

L’affacturage enregistre de fortes croissances en France avec plus de 226 milliards de créances cédées en 2014 (+13%:/2013).

Ensuite

Fonctionnement :

L’entreprise cède la propriété de ses créances à un organisme financier appelé factor, qui en contrepartie lui propose :

  • Le financement du poste clients : l’entreprise remet au factor la copie de la facture sans attendre l’arrivée à échéance de celle-ci. Le factor règle immédiatement, en fonction des besoins de l’entreprise, tout ou partie du montant des factures cédées.
  • La prise en charge de la gestion du poste clients : le factor se charge des relances et du recouvrement.
  • Une assurance crédit ou garantie de paiement : en cas d’impayé, le risque est à la charge du factor.

La délégation de la gestion du poste client va soulager l’entreprise et lui permettre non seulement de reconstituer sa trésorerie mais aussi de se concentrer sur ses activités.

Différents types d’affacturage :

Selon le besoin de l’entreprises, il existe trois principaux  types d’affacturage :

1-L’affacturage confidentiel : l’entreprise transfert les factures au factor  et se fait financer sans que le client concerné en soit informé.

2-L’affacturage semi-confidentiel/notifié non géré : l’entreprise cède sa créance au factor qui la finance, mais elle garde la main sur le recouvrement. Elle est un peu moins coûteuse, environ moins 20%.

3-La subrogation : La mention de subrogation sur la facture informe le client qu’il doit régler la facture non pas à son débiteur mais à la société d’affacturage subrogée.

Start typing and press Enter to search

définition finance portfoliance économie