In Entreprises

Fondations Capital

En bref
capital investissement private equity gestion d'actifs fonds d'investissement xavier marin finance france paris

Fondations Capital est un fonds d’investissement français basé à Paris, qui fut lancé en 2007 par Xavier Marin après 20 ans dans le secteur de la finance et des fusions-acquisitions.

Le groupe possède 3 branches: Fondations capital Europe pour accompagner les entreprises dans leur développement vers l’international, LBO Partners (anciennement CM-CIC) pour soutenir les PME françaises sur des problématiques de transmission et Fondations Capital privé pour la partie clientèle privée.

La philosophie de Fondations Capital est d’investir dans des sociétés qui exercent sur des activités de niche, et qui ont une histoire forte sur leurs marchés respectifs. Le fonds est notamment connu pour avoir investit dans la chaîne de restauration Courtepaille, dans la société Buffet group, leader mondial des clarinettes professionnelles, ou encore dans Mazarine, première agence de communication en France.

Fondations Capital Europe investit en fonds propres environ 50 millions d’euros sur une durée de 5 ans.

Fondations Capital LBO partners investit en fonds propres entre 10 et 25 millions d’euros sur une durée comprise entre 5 et 7 ans.

Fondations Capital privé prend des participations à hauteur de 35%.

L’entreprise compte 6 personnes dans son équipe

Ensuite

Activité
Finance: gestion d’actifs alternatifs

Innovation
Fondations Capital investit dans des entreprises innovantes telles que AMS (technologies médicales à domicile) ou encore Talentia software (éditeur de progiciels en RH).

Santé financière
Le fonds dispose d’environ 300 millions d’actifs sous gestion et a investit depuis son lancement dans 14 entreprises dont quelques unes qui ont été très rentables.

Utilité sociale
Dépend des sociétés dans lesquelles il investira.

Utilité environnementale
Dépend des sociétés dans lesquelles il investira.

Start typing and press Enter to search

fonds d'investissement capital risque finance frederic court Londres startup objets connectésParis chine private equity capital risque fonds d'investissement start-up alain caffi technologie